Rivalités UFDG-NFD à Ratoma: Cellou dénonce une campagne de dénigrement…

117

Conakry- Comme on a coutume de le dire, en politique, les amis d’hier peuvent devenir des ennemis d’aujourd’hui. Apparemment, Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et Mouctar Diallo des nouvelles Forces Démocratiques (NFD) ne conjuguent plus le même verbe depuis que ce dernier a décidé de briguer la mairie de Ratoma, jadis fief traditionnel de Dalein, a constaté Afrinews.org

Invité par nos confrères de la radio Lynx FM dans l’émission ‘’œil de lynx’’ le jeudi 24 novembre 2016, le chef de file de l’opposition est revenu sur ces rivalités qu’il a tenté de minimiser:

‘’Mouctar dit qu’on a rien fait pour lui, alors que lui, il a toujours soutenu l’UFDG. Ça, c’est un autre débat. Les gens pouvaient comprendre ce qu’on veut dire. Si on était encré dans l’opposition, on a un seul adversaire la mouvance, c’est-à-dire le RPG arc en ciel et ses partis associés. Lors des élections communales, dans la première phase, chacun peut aller chercher des électeurs, on essaye de s’associer à la deuxième phase’’.

Par rapport à la prétendue soutien des jeunes de l’axe Hamdallaye-Kagbelen à l’un ou à l’autre camp. Le principal opposant au régime actuel répond:

‘’Lorsque j’étais à Dakar, des gens ont voulu manifester pour marquer leur soutien à Cellou et à l’UFDG à l’occasion de mon retour. Je leur aie dit que ce n’était pas la peine parce que, selon eux, Mouctar fait croire que les jeunes de l’axe sont avec lui. Ils ont envi de faire une démonstration de force pour montrer le contraire. J’ai dis que, ce n’est pas la peine, lorsque j’ai pu convaincre les jeunes de renoncer à ça, c’était vendredi alors que la marche était prévue samedi. Moi, je suis rentré jeudi de Dakar. Alors, certains jeunes qui étaient avec Mouctar qui avaient décidé de saboter ça, n’étaient pas au courant que c’était annulé, dès le matin, ils sont venus dans les rues avec des pneus mais il n’y avait aucun supposé jeunes partisans de Cellou. Ils ont brulé les pneus croyant que la manifestation allait avoir lieu’’, a-t-il regretté

Au cours de l’émission, l’ancien premier ministre a reconnu qu’il y a un malaise qu’on ne peut pas nier, entre lui et son ancien allié. Mais, il a laissé entendre que tout pourrait rentrer en ordre.

A rappeler que Mouctar Diallo est élu député sous la bannière de l’UFDG et il est membre du groupe parlementaire des Libéraux Démocrates à l’assemblée nationale.

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire