Post-Ebola: la Guinée a besoin de plus de 1,5 milliard USD d’ici 2017

26

CONAKRY- Le ministre guinéen de l’Economie Mohamed Diaré a indiqué lundi à Conakry que les besoins financiers pour la relance de l’économie guinéenne post-Ebola a été évalués à 1,534 milliard de dollars américains, pour la période 2015-2017.

Il a fait cette déclaration à la suite d’une réunion entre le gouvernement guinéen et les représentants de l’Union européenne ( UE), de la Banque mondiale, des Nations Unies, des partenaires et multilatéraux.

Cette réunion a été tenue en prélude à celle de New York prévue le 10 juillet dont l’objectif est de mobiliser des fonds estimé à 4 milliards de dollars américains, en faveurs des pays africains touchés par la fièvre Ebola.

« Le montant est certes important, mais relatif au regard des enjeux, des menaces et des défis induits par la maladie à virus Ebola », a dit le ministre de l’Economie.

La stratégie de relance et de résilience socioéconomique post- Ebola du gouvernement guinéen corrobore avec les objectifs de développement multisectoriels pour répondre aux attentes des populations victimes d’Ebola, a-t-il ajouté.

En outre, M. Diaré a précisé que 46% des dépenses sur la relances du cadre macroéconomique post-Ebola seront consacrés au secteur primordial de la santé publique et de la prévention des épidémies graves.

Avec une croissance économique de 4% en 2012, contre 3% en 2013, l’impact négatif de la maladie à virus Ebola a fait chuter cette croissance jusqu’à 1% en 2014 et une croissance projetée à nulle en 2015.

Dans le plan de relance économique post-Ebola, le portefeuille des projets accorde centaines priorités au social et aux infrastructures de l’ordre de 45% et 25%.

« La Banque mondiale accompagne la stratégique de mobilisation des fonds pour le financement des acteurs sociaux de base durant la période ciblée », a déclaré à Xinhua, le représentant de la Banque mondiale en Guinée Cheik Fantamady Kanté.

Xinhua




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *