NTIC: Le nombre d’internautes progresse de 350% en un an selon WARCIP-Guinée

32

Conakry- Les membres du projet WARCIP-Guinée entendez (programme d’Infrastructure de Communication Régionale en Afrique de l’Ouest) étaient devant la presse ce mardi 10 juin. Il était question pour cette structure de faire la présentation des résultats de la Revue à mi-parcours du Projet de réalisation de la connexion de la Guinée au câble sous-marin, a constaté sur place Afrinews.org.

Dans sa communication, le coordonnateur national du projet WARCIP-Guinée, Cellou Diallo, a tout d’abord rappelé que ce projet est financé par la banque mondiale à hauteur de 34 millions de Dollars. Et il a pour objectif principal de fournir l’accès à une connectivité haut débit de qualité et à faible coût permettant de stimuler l’investissement et la croissance économique du pays. Avant d’indiquer que ce projet a une durée d’exécution de 4 ans. et d’ajouter qu’à la date du 30 septembre 2013, il y a eu un taux de décaissement de 85%.

Selon le coordonnateur national du WARCIP-Guinée, ce programme d’Infrastructure de Communication Régionale en Afrique de l’Ouest qui a fait une avancée significative est constitué de trois composantes. Il s’agit de relier la guinée au câble sous-marin ACE (Africa Coast to Europe) pour améliorer la connectivité nationale et internationale par la création de la GUILAB S.A (Guinéenne de la large bande), une structure à caractère public-privée chargée de l’exploitation et la maintenance de la station d’atterrissement sur le territoire national à travers laquelle l’Etat s’est engagé à respecter le principe d’accès ouvert à tous les opérateurs titulaire d’une licence de télécommunication en République de Guinée.

A en croire Cellou Diallo, la création de la Guilab, en mars 2011, fruit d’un partenariat public-privé, a permis la baisse substantielle du prix du gros mensuel moyen de liaison de capacité E1 (2 Mégabits) de Conakry vers l’Europe de 8000 à 1600 dollars US. En plus il s’est réjouit de l’augmentation du volume du trafic international, communications Internationales, largeur de bande par personne en kilobit par seconde a évolué positivement en passant de 14,7 en 2012 à 15,7 en 2013. L’introduction de la 3G en Guinée par les opérateurs de téléphonies, les fournisseurs d’accès à internet et leurs vulgarisations à travers le Wifi, Wimax et Edge ont considérablement augmenté le nombre d’abonnés actifs des opérateurs téléphoniques allant de 73,8% en 2012 à 81,5% en 2013.

Pour sa part, le consultant recruté par la Banque mondiale pour l’élaboration de la revue à mi-parcours du projet Cheikh Tidiane N’Dongue, a salué l’état d’avancement du programme en Guinée. ‘’Les résultats de cette évaluation permettront de disposer des outils pour la planification du projet ainsi que la gestion de leur mise en œuvre’’, a-t-il déclaré.

Pour Cheikh Tidiane N’Dongue, les objectifs visés par le projet ont été globalement atteints parfois dans des proportions de 400 à 500%. ‘’D’après le rapport 2013 de l’ARPT en septembre 2012, la Guinée avait 124 000 utilisateurs d’Internet. Après la mise en service du câble sous-marin, le nombre d’internautes a atteint 550 000, soit une progression de 350% en un an’’.

Ibrahima Sory Bah pour afrinews.org
+224 664 644 895




Laisser un commentaire