Guinée: Suspension de Curtus, le ministre Kerfalla Yansané donne sa part de vérité

58

Conakry- Au cours d’une conférence de presse animée dans l’après midi de ce jeudi, le ministre des Mines et de la géologie Kerfalla Yansané a apporté des précisions sur la suspension de son secrétaire général Guillaume Curtus a appris sur place votre quotidien en ligne afrinews.org.

S’exprimant sur cette décision de suspension, le ministre Yansané, a précisé que M. Curtus aurait signé un papier d’autorisation à la compagnie canadienne Semafo de vendre son permis d’exploitation des mines d’or de Kéniero à New Dawn Mining.

Selon le ministre d’Etat des mines, son secrétaire général n’a pas respecté les règles de l’Administration. Il (Guillaume Curtis ndlr) a eu le courage de signer une lettre qui engage toute la nation à mon nom pendant que j’étais absent du pays. «Le fameux secrétaire général m’a caché la lettre depuis 15 jours. Il a faillit l’intervention de l’inspecteur général pour sortir cette lettre. Et c’est pourtant quelque chose qui pourrait bien allumer le feu dans un village de Kéniero une localité situé dans la Préfecture de Kouroussa. Parce que les habitants de ce village ont envoyé une délégation pour rencontrer le Président de la République en personne afin de l’attiré sur la question », souligne M Yansané.

Poursuivant son intervention, le ministre a précisé que ce que M.Curtis a fait est tout a fait contraire à la déontologie de la fonction publique. Chose qu’il ne peut pas tolérer en tant que premier responsable du département des mines et de la géologie. « En tant que premier responsable du département, je ne peux pas tolérer qu’on signe une lettre qui engage toute la nation à mon nom, pendant que je n’étais pas en Guinée. Il faut que les gens respectent les règles de jeu », martèle Kerfalla Yansané.

A rappeler que, le secrétaire général du ministère des mines et de la géologie, Guillaume Curtis a été suspendu par le chef de l’Etat lundi 02 juin dernier.

Ibrahima Sory Bah pour afrinews
+224 664 64 48 95




Laisser un commentaire