Guinée: une jeune collégienne sauvée après avoir reçu un coup de fusil

97

Haby Diallo, une collégienne de 16 ans, qui a reçu des balles revenant d’une boite de nuit à Almamya dans la Commune Urbaine (CU) de Mamou, a pu être sauvée

L’adolescente avait été pourchassée, tard dans la nuit, par des inconnus armés qui lui ont tiré dessus juste derrière la porte de leur cour. Ensuite elle a été transportée d’urgence à l’Hôpital régional de Mamou pour les premiers soins, avant d’être évacuée à Conakry, d’où elle continue son traitement dans un centre hospitalier de la capitale guinéenne.

Cette affaire retient en halène les habitants de Mamou, depuis quelques jours. Certains vont jusqu’à dire, que la jeune demoiselle âgée seulement de 16 ans, en classe de 10è année aurait décédée à ses blessures.

Rencontré samedi, 16 décembre 2017, le procureur près le Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou, Sidiki Camara a démenti ces informations, avant d’affirmer que la victime se porte de mieux en mieux.

«Elle avait reçu les premiers soins à l’Hôpital régional de Mamou. Le lendemain elle a été évacuée à Conakry pour recevoir des soins spéciaux. Les autorités, à tous les niveaux, se sont données à fond pour que cela puisse avoir lieu.

Nous avons alerté la Brigade de Recherche de la Gendarmerie et à l’heure qu’il fait, nous avons beaucoup avancé sur les enquêtes, parce que nous avons certaines preuves avec nous.

Pour une mesure de sécurité, on se réserve de les dévoiler ici. La fille se porte de mieux en mieux. J’ai appelé ses parents, on m’a dit que tout va bien. Elle n’est pas morte, mais plutôt blessée», a expliqué le procureur.

A signaler, que l’insécurité continue de gagner du terrain dans la ville carrefour, Mamou, malgré la présence effective des forces de sécurité, notamment la Brigade Anti Criminalité N°16 (BAC16), la Compagnie Mobile d’Intervention de la Sécurité N°10 (CMIS10) et la Gendarmerie, toutes censées lutter contre l’insécurité dans toutes ses formes.

AGP




Laisser un commentaire