Examens nationaux en Guinée: voici les décisions prises par le ministre Konaté

2551

Conakry- visiblement le nouveau ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté veut cerner les différents examens nationaux de cette année. Il l’a fait savoir récemment au cours d’un point de presse organisé à cet effet, a appris Afrinews.org

Outre la suppression des moyennes de cours dans le calcul final des notes des examens nationaux, le chef du département affirme que désormais l’élève doit avoir 8 comme moyenne annuelle minimale pour être déclaré candidat à l’examen national. Ensuite, tout élève ayant fait 25 % d’absence c’est-à-dire 40 jours d’absence ne sera pas candidat à l’examen national.

Le ministre motive sa décision de supprimer les notes de cours par le fait que des écoles privées gonflent les notes de cours de leurs élèves afin qu’ils aient un pourcentage élevé d’admis.

A titre d’illustration, cet ancien DPE de Matoto a indiqué que pour l’année 2016, sur 36 mille admis au BAC, seulement 16 mille ont eu l’examen sans notes de cours.

Il faut rappeler que depuis 2005, ces notes de cours étaient prises en compte au baccalauréat unique. Mais face au niveau très bas des sortants des universités, la commission en charge de la reforme du système éducatif guinéen avait recommandé la suppression de ces notes de cours.

Mariam Diallo pour Afrinews




One thought on “Examens nationaux en Guinée: voici les décisions prises par le ministre Konaté

  1. Abou Conde

    Mr le ministre a une très bonne idée; mais nous n’ oubliez pas d »arrêter les SMS et laconxion au moment des examens

    Reply

Laisser un commentaire