Elections locales en Guinée: un autre bras de fer entre pouvoir et opposition

46

Conakry- la commission électorale nationale indépendante (CENI) vient d’annoncer son impossibilité de tenir les élections communales et communautaires avant octobre 2016. Cette information suscite assez de polémiques au sein de la classe politique qui s’attendait à ce que ces échéances aient lieu dans le premier semestre de cette année conformément à l’accord politique du 20 août 2015, a constaté Afrinews.org

Cet accord qui a permit l’organisation des élections législatives prévoyait la tenue des locales au moins de juin 2016. Pour justifier le report, la CENI invoque des problèmes techniques liés à l’élaboration du chronogramme.

La majorité présidentielle dit comprendre les arguments de la CENI et préfère attendre que l’institution électorale soit prête afin d’éviter de commettre des erreurs comme fut le cas lors des législatives (manques d’enveloppes, d’encres, de registre,….)

De son côté, l’opposition dénonce la violation de l’accord politique et exige la refonte de la CENI avec le départ de son président Bakary Fofana.

Lors des élections législatives plusieurs anomalies avaient été constatées par tous les observateurs. Des recommandations avaient été faites à l’institution pour corriger ces imperfections mais jusqu’à date rien ne filtre sur le niveau des préparatifs.

Pour le moment, le gouvernement qui se trouve dans des difficultés financières n’a pas réagit.

A suivre….

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *