Congrès de l’UFD à Conakry: les travaux lancés sous fond de refondation du parti

103

La capitale guinéenne abrite depuis ce samedi 13 juin, le quatrième congrès de l’Union des Forces Démocratiques (UFD). Cette cérémonie a rehaussé la présence de plusieurs leaders politiques et de congressistes venus de Conakry, de l’intérieur du pays et de l’étranger, a constaté un journaliste de votre quotidien en ligne Afrinews.org

Ainsi durant deux jours, les congressistes vont se pencher sur les acquis et faiblesses de leur formation politique mais aussi de la gouvernance du régime actuel.

Déjà, le président sortant, Mamadou Bah Baadiko a donné le ton dans son discours introductif. Connu pour ses positions tranchées, l’opposant a tiré à boulets rouge sur le régime du président Alpha Condé. Selon lui, le pouvoir actuel n’a fait qu’appauvrir le pays et les guinéens par une gestion opaque dans tous les secteurs: économique, politique et social

A l’en croire, le naufrage de l’éducation continue: ‘’en matière d’éducation quelques reformes ont été bien introduites mais au bout de compte, il n’en reste que les effets pervers. Par exemple la prise en compte des notes de classe aux examens a entrainé la prolifération des notes de complaisance dans le seul but d’améliorer le taux de réussite affiché par les directions générales (…) les élèves qui sortent sont toujours inaptes à s’insérer dans le circuit économique. L’école guinéenne continue comme avant à produire des inadaptés sociaux par millions’’, regrette-t-il

Le président sortant a également dénoncé ce qu’il appelle ‘’une justice malade’’ faisant allusion aux détenus sans jugement dans l’affaire de l’attaque du domicile privé du chef de l’Etat le 19 juillet 2011 à kipé. Baadiko exige leurs libérations immédiate faute d’un procès car dit-il ce qui est arrivé à ces personnes peut arriver à tout le monde.

Parlant de ‘’l’insécurité endémique’’, l’opposant dit soupçonner ‘’fortement l’existence d’escadron de la mort’’ avec ces cas multiples d’assassinats. C’est le cas de Madame Aissatou Boiro (ex directrice du trésor) et autres dont les lumières ne sont jamais élucidés, note-t-il

L’opposant ne s’arrête pas là, il fustige de même la corruption, l’ethnocentrisme et le népotisme qui gangrène l’administration publique avec la complicité du président Alpha Condé et de son parti le RPG arc en ciel.

IMG_20150613_115646Sidya Touré, Aboubacar Sylla, Dr Faya Millimono, Thierno Saïdou Bayo et Sekou konaté ont tour à tour appuyé le discours de Baadiko par des dénonciations avant d’inviter les congressistes de profiter de l’occasion pour discuter des conditions d’une alternance politique en cette année 2015

A noter que l’UFDG de Cellou Dalein Diallo dont les relations ne sont pas au beau fixe avec l’UFD, pourtant invité a brillé par son absence.

Nous y reviendrons

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire