Attentats de N’Djamena: ce que Hollande a dit au téléphone à Déby Itno

47

Au lendemain d’un double attentat meurtrier à N’Djamena, le président français, François Hollande, a salué mardi « l’engagement courageux du Tchad contre le terrorisme » lors d’un entretien téléphonique avec son homologue tchadien, Idriss Déby Itno.

Respect, condoléances et soutien. Trois mots qui peuvent résumer le contenu du coup de fil que François Hollande a passé, le 16 juin, à Idriss Déby Itno.

« Le chef de l’État français a salué l’engagement courageux du Tchad contre le terrorisme et a assuré son homologue [tchadien] du soutien de la France dans ce combat », peut-on lire dans un court communiqué – 372 signes, espaces compris, publié mardi sur le site internet de l’Élysée.

Tchad, allié de la France

La veille, un double attentat avait fait au moins 24 morts et une centaine de blessés à N’Djamena, capitale du Tchad, dont l’armée est en première ligne dans la lutte contre les islamistes nigérians Boko Haram.

Au cours de l’entretien téléphonique, François Hollande a également présenté ses condoléances à Idriss Déby Itno, son principal allié dans la lutte contre les islamistes dans le Sahel. C’est d’ailleurs dans la capitale tchadienne que se trouve l’état-major de l’opération Barkhane que mène l’armée française dans la région.

Par jeuneafrique




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *