Transhumance politique: le message  »fort » de l’artiste Elie Kamano à Cellou Dalein

122

Lettre à Mr Cellou Dallein Diallo Président de l’Ufdg, chef de file de l’opposition.

Mr Dallein, les pages de l’histoire de notre chère patrie s’écrivent tous les jours avec le sang de mes compatriotes qui croient foncièrement à un avenir radieux et meilleur. Le sang d’une jeunesse qui veut s’approprier les droits de l’homme, la démocratie, l’égalité, et la justice comme l’héritage commun de tous les hommes. Cette jeunesse qui a placé sa confiance en vous, oui la jeunesse de votre formation politique qui est aussi ma jeunesse comme celle de toutes les autres formations politiques qui ont aussi connues leur moment sombre dans l’impétueuse histoire de notre pays. Par nature je suis hostile à l’injustice,et par principe, je reste fidèle à ma ligne de conduite artistique et citoyenne que je me suis assignée depuis que j’ai choisi le reggae comme arme du peuple, celle de la défense de l’intérêt supérieur de ma très chère Guinée.

Mr Dallein, c’est avec un intérêt particulièrement patriotique, que je suis l’évolution de la scène politique Guinéenne, et j’apprends tous les jours des erreurs des uns et des autres, de la traîtrise des uns envers les autres, des coups bas, en un mot: des conflits d’intérêts, pour des gens qui veulent se hisser à la tête de la destiné de notre peuple.

Mr Dallein, cette lettre n’ai aucunement pas à caractere beliquet ni belleciste, ni provocateur, cette lettre est comme toute composition musicale dont Dieu me gratifie, elle est comme toute inspiration textuelle que je griffone sur mes brouillons pour trouver des solutions musicales aux equations qui s’imposent inexorablement à notre société et à notre peuple, oui un peuple divisé et meurtri par la politique.

Mr Dallein, vous etes le chef de file de l’opposition et président d’une grande formation politique dans notre pays, il faut le reconnaître, mais a mon avis, votre politique est peut être productif pour votre formation, mais contre productif pour le peuple.

Mr Dallein, en assumant mes dits et en pesant mes mots, j’aimerai vous posez un certains nombres de questions: Quel est donc le mal que vous combattez au sein du pouvoir lorsque vous ouvrez tout le temps vos bras pour embrasser ceux que vous estimiez etre la cause de ce mal? Est ce ça la politique?

Se rallier à Dadis pendant qu’il est accusé dans ce qu’on appelle tous (massacre du 28 sep)?? Ouvrir ses portes aux fanfarons comme makanera et papa kolly pendant qu’ils viennent de passer 5 ans à courber l’échine au sein d’un système que vous combattez et dont vous denoncer tout le temps les failles?? Si c’est ça la politique, c’est que vous les politiciens vous baisez le peuple, et je comprends d’avantage a quel point le peuple est immature, car un peuple immature est manupulable comme un bébé.

Je suis sûr que si tous les membres de ce gouvernement arrivaient à démissionner pour se rallier à vous, vous les accepteriez volontier sans même vous soucier de l’étique de votre formation politique. Vous ne pouvez pas combattre le diable dehors et lui réservez une place dans votre maison, pour moi c’est clair, vous ne pouvez pas aspirez à la magistrature suprême, et pretendre etre différent de ceux que vous indexer aujourd »hui comme étant la source de notre grande misère, sans déjà prendre des mesures qui vont avec.

Vous trahissez déjà donc le peuple, en vous ralliant a ceux que vous qualifiiez de voleur de la république dans un passé très ressent Mr Dallein, je ne suis qu’un profane en politique, mais en faisant des alliances, n’oubliez pas les sacrifices de cette partie du peuple qui a aveuglement place sa confiance en vous, parce qu’il est convaincu qu’une fois élu, vous pourriez extirper de notre société, les voleurs, les corrompus, les criminels économiques et autres.

Mais si votre boulimie du pouvoir laisse voir vos ambitions machiavéliques à travers votre pacte avec les diables d’hier, il ya lieux que je m’inquiète en tant défenseur de ce même peuple. Je sais que beaucoup diront qu’en politique il n’y a pas d’etique, pas de morale, pas de parole sacrée,pas de logique, ni de déontologie, et que les seules valeurs sont: l’hypocrisie, le mensonge et l’intérêt personnel. Oui mais sauf que ces intérêts maintiennent toujours le peuple dans un tunnel sans issue, dans un labyrinthe sans cesam.

Mr Dallein, je ne m’adresse pas à vous en tant que militant de votre parti, mais en tant que militant de la citoyenneté, je ne m’adresse pas à vous en tant que donneur de leçon, mais en tant Guinéen convaincu que tout Guinéen est présidentiable et éligible quand il est d’origine Guinéenne.

L’histoire ne meurt pas, et le peuple c’est comme une eau stagnante, quand il dort tu peux en abuser, mais quand il se réveille les grands hommes tremblent. Cordialement a vous. Élie kamano.

La prochaine sera adressée à Mr Sydia Toure.




Laisser un commentaire