Projet Simandou: «un projet transformateur de l’économie guinéenne», dixit Kerfalla Yansané

15

Conakry- Expliquer le cadre d’investissement de Rio Tinto à Simandou Sud a été l’objet d’une conférence organisée ce jeudi par le département des Mines et de la géologie. Lors de cette rencontre avec la presse, le ministre Kerfalla Yansané a estimé que cet investissement est le plus grand projet qui engage la transformation de l’économie guinéenne a appris afrinews.org

Dans son intervention, le patron du département des mines a fait savoir avant tout que ce projet est le plus grand projet intégré jamais développé en Afrique, qui permettra à la Guinée d’engager une transformation en profondeur de son économie en combinant un jugement de minerai de fer et des infrastructures ferroviaires et portuaires. Il a ensuite laissé entendre que le projet de Simandou sud comprend tout d’abord un jugement de fer de classe mondiale avec plus de 2,25 milliards de tonne de réserves de fer, estimées à 62% de teneur moyenne en fer.

Parlant de l’impacte économique que la Guinée bénéficiera dans ce projet, le ministre Kerfalla Yansané note qu’il est prévue une nouvelle voie de chemin de fer de 650 km, appelé le Trans-Guinéen, reliant le Sud-Est de la Guinée jusqu’à la côte tout au long d’un ‘’corridor de croissance Sud’’. Mais aussi la construction d’un nouveau port en eaux profondes sur la rivière Morébaye offrant ainsi un accès aux cargos de grande taille dans notre pays.

Sur la création de l’emploi, Kerfalla Yansané précise que le projet créera 18 milles emplois directes en phase d’exploration et 45 milles emplois directes ou indirectes pendant l’exploitation. S’agissant de l’emploi des communautés riveraines des zones d’exploitation, le ministre a affirmé en ces termes : « les 50% des emplois seront réservés aux communautés riveraines. Nous allons sous peu faire ratifier la convention par l’Assemblée Nationale ».

Pour ce qui est du démarrage des travaux, Kerfalla Yansané annonce que le démarrage effectif des travaux est prévu pour l’an 2018 et que les études de faisabilités seront actualisées entre 4 et 6 mois environ.

Ibrahima Sory Bah pour afrinews
+224 664 644 895




Laisser un commentaire