Pretoria envisage de quitter la CPI

111

Le ministre à la présidence sud-africaine, Jeff Radebe, a déclaré à la BBC que son pays envisage de quitter la CPI.

Cette annonce intervient une semaine après la non extradition du président soudanais Omar El Béchir à la Cour Pénale Internationale.

A la suite du 25ème sommet de l’Union africaine à Johannesburg, le président soudanais a été autorisé à quitter l’Afrique du Sud alors qu’un juge sud-africain lui avait interdit de quitter le territoire.

Un tribunal sud-africain a estimé que le gouvernement a violé la Constitution en le laissant partir.

Dans un réquisitoire accablant, le juge Dunstan Mlambo a assuré qu’il avait des raisons de croire que le gouvernement sud-africain avait violé la loi en ignorant sa décision de justice.

Le gouvernement a expliqué à plusieurs reprises que le président soudanais avait bénéficié d’une immunité comme les autres participants au sommet de l’Union africaine.

Des voix se sont élevées au sein de l’ANC, le parti au pouvoir, pour appeler l’Afrique du Sud à quitter la cour pénale internationale (CPI).

BBC afrique




Laisser un commentaire