Présidentielle: ‘’si l’accord n’est pas respecté, l’opposition sera obligée de se retirer’’, dixit Aboubacar Sylla

37

Conakry- Le Ton est ferme de la part du porte parole de l’opposition républicaine, même si cette énième menace parait surréaliste. Pendant que les principaux ténors battent campagne, des leaders peu représentatifs réunis autour du chef de file déplorent la non application de l’accord politique signé le 20 août et n’excluent pas de boycotter le scrutin si rien est fait, a appris Afrinews.org

Aboubacar Sylla fait le point: ‘’ Nous déplorons que l’entièreté des dispositions prises lors des accords du 20 août ne soient appliqués. Jusqu’à ce jour, aucune disposition n’est appliquée. L’assainissement du fichier se fait assez lentement et il est difficile pour le comité technique qui a été mis en place de faire son travail correctement alors qu’il est indispensable d’avoir un fichier assaini. Pour ce qui est de la mise en place des conseils communaux on constate qu’il y a des manœuvres dilatoires de la part du pouvoir pour que cette mesure ne soit pas effective’’, accuse-t-il avant de renchérir.

‘’ La mouvance et le pouvoir ne veulent pas appliquer cet accord. L’objectif est d’amener l’opposition à se retirer du processus électoral’’, dit-il à la presse au sortir d’une plénière.

‘’ Pour ce qui est de la CENI, vous êtes témoin du refus de la mouvance sur le choix de Mme Hadja Ramatoulaye Bah pour des raisons fallacieuses car cette dernière a un casier judiciaire vierge et remplie les compétences qu’il faut. Normalement chaque entité est libre de designer la personne qu’il veut pour aller à la CENI’’, a-t-il affirmé.

L’ancien ministre de la communication a annoncé les dispositions prises par ses pairs: ‘’A partir d’aujourd’hui, nous allons lancer un appel à tous les candidats pour prendre la décision qui sied face à cette situation. L’opposition ne va pas entériner une décision qui va permettre au président Alpha Condé d’être réélu alors qu’il y a une mascarade. Si l’accord n’est pas respecté, l’opposition sera obligée de se retirer du processus électoral ‘’, prévient-il

Abdoulaye Maci Bah/actuelguinee.com

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *