Présidentielle en Guinée: l’opposition pourrait dire son dernier mot ce samedi

112

Conakry- L’opposition républicaine va se prononcer ce samedi 12 Septembre sur les récents blocages liés à l’application de l’accord politique inter-guinéen signé le 20 Août entre elle et la majorité présidentielle, a appris Afrinews.org

Le parti au pouvoir conteste la désignation par l’opposition de Hadja Ramatoullaye Bah comme commissaire à la CENI. Dans un courrier adressé au ministre de la justice et président du cadre de dialogue, le RPG arc en ciel dit que l’ancienne ministre de l’industrie d’Alpha Condé garderait une haine viscérale contre le parti et le chef de l’Etat pour son éviction dans les affaires de l’Etat.

Si certains pensaient que le président de la république pouvait se mettre au dessus de la mêlée, il a en effet décidé ce jeudi d’entériner le choix de l’UFR, en nommant Madame Saran, commissaire et ignorant Hadja Ramatoullaye Bah, elle aussi désignée par l’opposition.

Cet état de fait a irrité les opposants qui entendent se retrouver ce samedi chez le chef de file pour harmoniser ses positions.

L’autre point d’achoppement, c’est la recomposition des 128 communes, conformément au consensus obtenu entre les différentes parties.

A ce niveau, la CENI dit ne pas disposer des résultats des élections législatives. Ce qui aurait entrainé ce retard alors que l’élection présidentielle du 11 Octobre approche.

Certains au sein de l’opposition n’excluent pas un boycott du scrutin si l’accord n’est pas appliqué dans son intégralité.

Nous y reviendrons

Youssouf Keïta pour Afrinews




Laisser un commentaire