Massacre du 28 Septembre: trois chefs d’inculpation retenus contre Dadis

105

Conakry- comme nous l’avions mentionné précédemment, l’étau se resserre sur le capitaine Moussa Dadis Camara dans l’affaire du massacre du 28 septembre 2009 où 157 opposants avaient été massacrés, 109 femmes violées dans le plus grand stade du pays. Des juges qui l’interrogeaient à Ouagadougou depuis son exil lui ont signifié les charges retenus contre sa personne, a appris Afrinews.org

Selon nos informations, l’ex putschiste reconverti en politique ces derniers temps est poursuivit pour complicité d’assassinat, meurtre, pillage. Il est également poursuivi pour non-assistance à personne en danger et pour sa responsabilité de commandement en tant que chef militaire ou supérieur hiérarchique conformément à l’article 22 du statut de Rome.

Inculpé le mercredi 08 juillet par les juges guinéens en charge du dossier, il a été entendu de nouveau ce lundi pendant plus de 9heures d’interrogatoire.

Selon son avocat, Me Jean Baptiste, cité par RFI, seule sa responsabilité morale peut être engagée, car il était le président de la République et commandant en chef des forces armées à l’époque des faits.

Mariam Diallo pour Afrinews




Laisser un commentaire