Guinée: la police et la protection civile se dotent d’un conseil de discipline

120

Conakry- le gouvernement guinéen en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a crée un conseil de discipline au département de la sécurité et de la protection civile. La cérémonie d’installation dudit comité a été présidé ce vendredi par le premier ministre, Mamady Youla dans un réceptif hôtelier de la place, a constaté sur place Afrinews.org

Les 12 membres du comité dont une femme ont été nommés par arrêté ministériel. Me Abdoul Kabélé Camara explique le rôle dévolu au conseil: ‘’ Cet organe sera désormais compétent pour examiner les cas de manquement à la discipline et à l’honneur commis par les fonctionnaires de la police et de la protection civile qui ont plutôt l’obligation de s’acquitter de leur mission dans le respect de la déclaration universelle des droits de l’homme’’.

Dans son discours de circonstance, Yves Bouk Pessi Bakobasso, du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) a rappelé le contexte dans lequel cet organe a été mis en place: ‘’Dans un contexte régional de plus en plus marqué par de nombreux défis en matière de sécurité, la professionnalisation des forces de sécurité est une condition sine qua non pour la consolidation de la paix et l’état de droit. Un tel renforcement des capacités opérationnelles des forces de sécurité doit se faire en tenant compte des perceptions des populations civiles sur le secteur de la sécurité d’une part, et sur l’amélioration de leurs relations avec les populations civiles d’autres part’’

De son côté, le premier ministre chef du gouvernement, Mamady Youla s’est réjouit des acquis obtenus dans le cadre de la reforme du secteur de la sécurité: ‘’C’est le lieu de noter et de souligner avec satisfaction la nette amélioration de la qualité des relations entre les populations civiles, les personnels militaires et de sécurité confortée par l’interdiction du port d’armes et par la mise en place du tribunal militaire qui sanctionne régulièrement les cas de violations du code de justice militaire au sein des armées. En ce qui concerne les services de sécurité, des efforts immenses sont en train d’être faits sous l’impulsion du ministre d’état, ministre de la sécurité et de la protection civile qui participe activement dans le processus de réforme du secteur de la sécurité’’

Un théâtre montrant les bavures de la police routière et la corruption dans ce département ont sanctionné la rencontre.

A rappeler que c’est Réné Bayo Kourouma qui préside le conseil. Son rôle consistera d’examiner les plaintes des citoyens adressées au ministre de la sécurité et de la protection civile et de proposer des sanctions à appliquer à l’encontre des agents indélicats et indisciplinés.

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire