Guinée: l’UFDG de Cellou Dalein Diallo dans une colère noire

152

Conakry- le parti de l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo a laissé entendre ce mardi qu’elle n’excluait pas de reprendre ses manifestations de rue, si le pouvoir n’applique pas le consensus obtenu lors du dialogue politique, a appris Afrinews.Org

Ces menaces font suite à l’introduction ce lundi à l’Assemblée nationale du projet de loi portant sur le code électoral par le camp présidentiel modifiant le mode de scrutin en ce qui concerne l’élection des chefs de quartiers et districts ainsi qu’au niveau régional.

En effet, selon cette mouture, ces élus locaux seront élus au scrutin direct. Quand un parti gagne dans une commune, il lui revient de designer les chefs de districts et quartiers. Et ceci pourrait avoir des incidents au niveau régional.

Pour le groupe parlementaire des libéraux démocrates, ceci est une violation flagrante de l’accord politique du 12 octobre dernier. D’après elle, c’est le mode de scrutin indirecte qui avait été retenu, c’est à dire que ces élus locaux seront désignés au prorata des résultats dans les communes.

La bataille s’annonce rude entre ces deux bords politiques car ce dit projet sera introduit ce mercredi à l’hémicycle pour examen et adoption.

Les partisans du chef de file de l’opposition accusent le président Alpha Condé de vouloir saboter l’accord.

A rappeler qu’une partie de la société civile et certaines formations de l’opposition avaient contesté ce point de l’accord qui, selon eux violait la constitution.

Abdoulaye Maci bah pour Afrinews
00224 622449966




Laisser un commentaire