Guinée: ‘’L’opposition n’a pas été à la hauteur des espérances…’’, déclare Baadiko

51

Conakry- Alors que l’opposition affûte ses armes pour parvenir à créer l’alternance à l’occasion de la présidentielle du 11 Octobre, Mamadou Bah Baadiko de l’UFD tire à boulets rouge sur elle tout en déplorant le fait que ses pairs n’aient pas accepté de s’entendre sur une candidature unique, a appris Afrinews.org

Des indiscrétions affirment que l’UFD tend à nouer une alliance avec le parti au pouvoir. Il semblerait même que Baadiko aurait sollicité le ministère de l’agriculture dans le futur gouvernement. A ces rumeurs, l’opposant répond:

‘’Nous sommes un parti politique indépendant. Nous ne dépendons de personne. Nous sommes un parti d’opposition. Nous ne sommes pas un parti d’opposition ethnique. Toutes les options nous sont ouvertes. A ce jour, on n’a aucun engagement avec un autre parti. Nous avons des contacts et des sollicitations mais nous n’avons aucun engagement. Nous sommes un parti libre qui n’a de compte à rendre qu’à ses électeurs et électrices’’, a-t-il précisé.

Avant d’ajouter: ‘’A ces conditions là, nous avons les mains libres pour nous allier avec qui peut remplir les conditions que nous pouvons poser pour travailler avec qui que ce soit. Et nous sommes heureux que le parti ait mandaté le bureau exécutif si l’opportunité se présente de négocier avec un parti qui a un candidat en respectant nos options fondamentales et que le parti et la Guinée gagnent. Nous avons ce mandat et nous allons l’exercer. Dans le cas contraire, nous allons prôner l’abstention. Je réitère que nous avons la main tendue’’, a-t-il affirmé

Sans l’annoncer officiellement, le président de l’UFD n’exclut pas de changer de camp compte tenu de l’attitude de ses collègues dont il n’a pas apprécié:

‘’L’opposition guinéenne n’a pas été à la hauteur des espérances de la population. Elle a été incapable de produire un candidat unique sur lequel nous serons tous engagés où nous aurions pris le peuple à témoin pour arriver à ce que l’opposition créée l’alternance en 2015. A partir de là, nous ne pouvons pas ne pas tirer toutes les conséquences’’, prévient Baadiko.

Nous y reviendrons

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *