Guinée: liberté provisoire ‘’refusée’’ pour le colonel Bondabon Camara

51

Conakry- le Procès des six officiers interpellés le lendemain de l’attaque du domicile privé du président Alpha Condé à Kipé le 19 juillet 2011 se poursuit devant le tribunal militaire. A l’ouverture de l’audience ce lundi, la défense a formulé une demande en ce qui concerne l’ex préfet de Dubreka, mais la requête a aussitôt été rejetée par le juge, a appris Afrinews.org

Les avocats de la défense avaient estimé que leur client qui souffre de diabète et d’hypertension ne pouvait pas rester en prison au risque d’aggraver sa maladie. Mais le juge n’a pas tenu compte de cette demande lors de sa délibération. Il a ordonné la mise aux arrêts du prévenu.

La défense qui s’est réjouit de l’ouverture de ce procès tant attendu, a déploré tout de même cette décision.

A rappeler que six officiers de l’armée guinéenne dont l’ancien chef d’Etat major, le colonel Nouhou Thiam, l’ex préfet de Dubréka, Colonel Mamadouba Bondabon Camara, colonel Aïdor et Cie sont jugés pour ‘’désertion’’ et ‘’violation de consigne’’.

Le procès se poursuit ce jeudi à la cour d’appel de Conakry, qui fait office du tribunal militaire.

Lors de la première audience, plusieurs hauts officiers de l’armée, et le ministre sortant de la justice, Cheik Sacko ont assisté à l’ouverture du procès.

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *