Guinée: « l’exclusion de Bah Oury est sans objet », selon Me Emmanuel (vidéo)

64

Les avocats de Bah Oury étaient face à la presse ce samedi pour se prononcer sur la procédure judiciaire en cours entre lui et Cellou Dalein Diallo au sujet de l’assassinat du journaliste Mohamed Diallo et de son exclusion du parti.

Vidéo et extraits mediaguinee.net.

« Nous nous sommes rendus compte que d’autres infractions ont été omises, parce que le fait de détenir une arme à feu obéit à une procédure. Donc il y a une réglementation en la matière. Cela suppose quand un individu détient une armée à feu sans le respect de la procédure, cela constitue la détention illégale d’arme à feu. Donc nous comptons déposer une plainte additive pour signaler cette infraction là. L’autre infraction qui a été omise, c’est l’association de malfaiteurs, qui est un crime. […] Pour nous, ce groupe qui avait connaissance de la possession d’une arme par un tiers à l’occasion de cette rencontre là au siège du parti, sans que cela ne soit dénoncé, a agi en connaissance de cause. Et nous estimons qu’il est important de les poursuivre pour association de malfaiteurs. Et là également, la plainte va être déposée dans les jours à venir», a-t-il expliqué.

«Concernant la procédure supposée, je dis bien supposée, d’exclusion, parce que pour l’instant ce n’est pas le cas… Lorsque dans une institution on prend une décision contre un individu, que ce soit une sanction, les documents juridiques prévoient toujours une procédure par laquelle on doit porter l’information de l’exclusion à la connaissance de l’intéressé, soit par voie administrative, soit par voie d’huissier. Pour l’instant, notre client n’a appris son exclusion que par voie de presse. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *