Guinée: les activités de la cité chemin de fer paralysées par une grève

43

Conakry- Dans la matinée de ce lundi 16 juin, les activités de la cité chemin de fer sis dans la commune de Kaloum ont été paralysées suite à la grève des vigiles. Les agents de la sécurité réclament trois mois d’arriérés de salaires a appris votre quotidien en ligne Afrinews.org

Très tôt, les vigiles ont barricadé les portes de la cité chemin de fer empêchant les travailleurs d’y accéder. Les Banques, assurances, restaurants, hôtels et autres étaient fermés par ces agents de sécurité qui réclament l’amélioration de leur condition de vie notamment le paiement immédiat de 3 mois de leur arriéré de salaire mais aussi l’augmentation de leur salaire qui doit passer de 350.000GNF à 440.000 GNF. Les manifestant scandaient ‘’Pas d’entrée ni de sortie tant que nous ne sont pas satisfaits’’

Selon un des manifestants rencontrés sur les lieux, il a affirmé qu’ils ont déclenché cette grève pour prouver à l’opinion nationale les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Durant des heures tous les travailleurs évoluant dans cette cité étaient au dehors, il a fallu l’intervention du directeur général de la société générale de banque en guinée (SGBG) pour qu’ils ouvrent les rentrées et les sorties des piétons. D’après la même source, le directeur les aurait promis de payer leur facture d’ici 18h à défaut, ils continueront leur grève.

Les grévistes pointent un doigt accusateur au directeur du patrimoine bâti public, Jonas Diallo. ‘’Malgré la mise de notre structure sous contrôle de la direction du patrimoine bâti public aucun prestataire (gardiens, agents de nettoyages, etc.) de la cité chemin de fer n’a été payé depuis l’arrivée du nouveau directeur Jonas Makambo’’, ont-t-ils laissé entendre

Ibrahima Sory Bah pour Afrinews 00224 664 644 895




Laisser un commentaire