Guinée: le ministre d’Etat Papa Koly fait des révélations sur ses relations avec Alpha Condé

98

Conakry- Le ministre d’Etat conseiller spécial du président de la république, El hadj Papa Koly Kourouma qui avait conclu un accord politique avec Alpha Condé entre les deux tours de la présidentielle de 2010 a expliqué ce vendredi pourquoi il dit être frustré par son allié, a constaté Afrinews.org

Sans commentaire, voici les arguments avancés par le président du GRUP:

‘’J’ai toujours dis que je suis frustré et Je n’ai pas dis comment je suis frustré ? Pourquoi je suis frustré ? et qui m’a frustré ?

J’ai, ici en main l’accord de gouvernement entre le RPG (Rassemblement du Peuple de Guinée) et mon parti. Il est signé le 25 juillet 2010 en deux copies originales faisant foi entre le Pr Alpha Condé et El hadj Papa Koly Kourouma.

Dans ce protocole d’accord politique, mon cher frère, m’a dit avec détermination, si on se mettait ensemble et si Dieu nous donne le pouvoir, si tu n’es pas nommé Premier ministre, tu seras président de l’assemblée nationale. Je n’ai pas été Premier ministre, j’ai mis ça au compte de Dieu. J’ai eu le poste de ministre d’Etat à l’énergie et de l’environnement.

La députation arrive, j’ai dis que peut être le moment est arrivé pour que je sois président de l’assemblée nationale. Je refuse de m’inscrire sur la liste de mon parti (…..) Parce que pour moi j’allais être porté sur la liste du RPG arc en ciel. Malheureusement on m’a oublié. J’ai accepté et j’ai encaissé en bon boxeur. En me disant que le poste ne m’était pas destiné (….)

On m’appel encore pour me dire qu’on va me détacher du poste de Ministre d’Etat en charge de l’énergie et de l’hydraulique pour me nommer ministre conseiller spécial du président de la république et mener ensemble le combat politique. J’ai dis voilà ma chance.

Depuis ma nomination, je n’ai pas vu un document qu’un conseiller spécial de monsieur le Président de la République doit avoir.

Dans ce protocole d’accord, il est dit que lorsqu’on aura le pouvoir, dans la composition des membres du gouvernement, mon parti allait avoir 25%. Je n’ai même pas obtenu 1%. Je n’ai aucun secrétaire général, ou chef de cabinet, encore moins un chef de quartier ou secteur. Et on devait avoir 25% à tous les niveaux.

Nous avions conclu également qu’on allait reconnaitre le statut d’ancien chef d’Etat au président Dadis Camara (chef de la junte militaire de 2008) avec tous les avantages y afférents.

Plus grave, on instrumentalise des nouveaux arrivants qui vont dans notre fief pour aller me combattre et me dénigrer et faire croire à mes parents que c’est moi qui piétine le retour de mon frère et amis. Ils disent que « Papa Koly vous a menti ». « Il a vendu vos voix au Pr Alpha Condé » (non, répondent les militants). Je ne pose pas des questions. Je reprends ce que les politiciens disent sur le terrain. Ils ne vont sur le terrain quand je me déplace ou je mène une action (……)

Le coran nous interpelle au respect de nos engagements (il invoque un passage du coran dans ce sens)’’.

Plus loin dans son intervention, le président du parti GRUP a déploré que des gens aient été instrumentalisés pour aller à la télévision d’Etat pour le dénigrer quand il a fustigé l’attitude des Imams lors d’une émission de radio.

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *