Guinée: la population de Tougué exige le départ de la délégation spéciale

111

Conakry- La gestion de la commune urbaine de Tougué fait des bisbilles entre la mouvance et les cadres de l’opposition de la dite localité. Les responsables de l’opposition dénoncent le cumul de fonctions des responsables de la délégation spéciale avec celles de la section RPG arc-en-ciel de la préfecture, a appris Afrinews.Org

Selon nos informations, les responsables de l’UFDG et de L’UFR ont dans une lettre commune adressée au gouverneur de la région administrative de Labé, M. Sadou Keïta protesté contre l’occupation par certains membres de la délégation spéciale et du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées des responsabilités au sein du bureau de la section du RPG arc-en-ciel (parti au pouvoir) de Tougué.

Pour trouver une issue à cette crise qui sévit dans la commune, le gouverneur de Labé, Sadou Keïta, avait proposé la démission de ces membres du bureau de la section du RPG arc-en-ciel et leur maintient à la mairie. Les membres de l’opposition quant à eux, souhaitent le départ de toute la délégation et du secrétaire général chargé des collectivités décentralisées et le remplacement de la présidente et du vice président de la délégation par des cadres de l’opposition.

Malgré la médiation engagée par le gouverneur de la région administrative de Labé, la société civile et le secrétaire général de la ligue islamique préfectorale, aucun compromis n’a été trouvé entre les partis d’opposition et les conseils communaux d’écriés par les opposants. L’opposition a coupé toute les négociations avec le gouverneur et entend désormais saisir le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Notre source nous rapporte que durant le séjour de monsieur le gouverneur à Tougué, des incidents ont été enregistrés suite aux injures grossières publiques proférées par Mamadou Billo Baldé vice-président de la délégation spéciale à l’encontre d’un membre de l’opposition. Aussitôt, Sadou Keïta a instruit au préfet de Tougué de suspendre le vice-président de la délégation et de le mettre à la disposition de la gendarmerie départementale pour audition.

Aux dernières nouvelles, les bureaux de la commune urbaine restent toujours fermés et personne ne sait jusqu’à quand durera cette fermeture.

Ibrahima Sory Bah pour afrinews
00224 664 644 895




Laisser un commentaire