Guinée: la mission d’observation de l’UE réagit aux affrontements de N’zérékoré

67

Conakry, le 4 octobre 2015, La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) en Guinée note avec regret les derniers incidents survenus au cours de la campagne électorale. La Mission rappelle l’importance de mener une campagne dans un climat apaisé pour que tous les acteurs politiques puissent diffuser sans obstacle leurs idées et programmes de société à la population. Elle souligne l’importance d’établir une atmosphère de débat ouvert et invite toute la classe politique à tenir des discours responsables en évitant tout propos pouvant inciter à la violence.

La MOE UE suit avec une attention particulière les incidents qui se sont déroulés le samedi 3 octobre à N’Zérékoré lors de la visite officielle du Président de la République sortant, Alpha Condé. Ces incidents témoignent d’une atmosphère de campagne extrêmement tendue. Tous les acteurs du processus électoral devraient avoir à cœur d’éviter que le recours à la violence n’accompagne leur démarche. Concernant les violences enregistrées le 21 septembre à Koundara, le Chef de la MOE UE en Guinée, M. Frank Engel, invite les autorités guinéennes à éclaircir les faits dans les plus courts délais. Notamment, M. Engel a dit : « La lumière devra être faite. Il appartient à la justice guinéenne de le faire ».

La Mission, présente en Guinée depuis le 2 septembre, poursuit, à travers tout le pays, son observation des différentes étapes du processus électoral, à savoir : les préparatifs logistiques du scrutin, la campagne, le déroulement du scrutin, l’annonce des résultats provisoires et les éventuelles plaintes qui seraient formulées. Le jour du scrutin, les observateurs suivront avec attention toutes les phases du vote, de l’ouverture à la clôture des bureaux, en passant par le décompte des voix et la promulgation des résultats.

La MOE UE a pour objectif de présenter une évaluation précise, détaillée et impartiale du processus électoral conformément au cadre juridique national et régional, et aux normes et traités internationaux signés par la République de Guinée en matière d’élections démocratiques. La Mission opère en toute indépendance et de manière neutre. Les observateurs européens sont tenus de respecter un code de conduite répondant aux normes internationales en matière d’observation électorale.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *