Guinée: un journaliste condamné pour complicité d’outrage au chef de l’Etat

24

Conakry- C’est un coup dure pour la liberté de la presse, un journaliste travaillant pour une radio privée à kankan s’est vu condamné mercredi dernier par le tribunal de première instance de la localité pour complicité d’outrage au chef de l’Etat, a appris Afrinews.org

Selon nos informations, notre confrère, Bouya Kebe a écopé d’une amende d’un million de Francs Guinéens. L’auditeur qui aurait tenu des propos outrageants à l’encontre du président Alpha Condé du nom de Napo, principal accusé a été condamné d’un an d’emprisonnement ferme. Un mandat d’arrêt a été déliré à son encontre.

Il est reproché au journaliste d’avoir laissé cet auditeur dans son émission ‘’An gna rafô’’ « On en parle » en maninka dire que « le président Alpha Condé était en France dans un maquis ».

Enregistrés par un responsable local du parti au pouvoir (RPG), ces propos ont été remis au procureur avec une plainte contre l’auditeur et l’animateur de l’émission.

Dans un premier temps, le procureur a convoqué l’homme de médias pour l’entendre. Au sortir de l’entretien, le procureur a émis une plainte contre le nommé Napo qu’il a remis au journaliste tout en l’intimant de rechercher l’auteur des propos sans quoi il en serait le principal responsable.

Pour l’heure aucune condamnation des associations de presse encore moins de la haute autorité de la communication (HAC).

Youssouf Keïta pour Afrinews




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *