Guinée: ‘’ Je suis l’incarnation de l’unité au sein de l’UFDG’’, déclare Bah Oury

101

Conakry- de retour de son exil en France, le vice-président de l’UFDG, Bah Oury s’est prononcé sur la crise qui mine son parti. Répondant aux militants qui scandaient ‘’l’unité du parti’’, l’ancien ministre de la réconciliation nationale a dit être l’incarnation de l’unité du parti, a constaté sur place Afrinews.org

S’exprimant devant une foule divisée entre ‘’pro-Bah Oury’’ et pro-Cellou’’, l’opposant a dit ses vérités au président du parti et aux membres du bureau politique, tous réunis pour l’accueillir:

‘’Après quatre années et demi d’exil, j’ai beaucoup vu, j’ai beaucoup entendu, j’ai beaucoup appris. J’ai beaucoup vu de reniement d’amitié, j’ai beaucoup vu de traitrise, j’ai beaucoup vu des personnes que j’estimais me tourner le dos. Ce n’est pas important puisque si ça ne concerne que moi, ce n’était pas grave. Ce qui est le plus important, c’est l’avenir de la démocratie dans ce pays. Et l’avenir de la démocratie durant ces quatre années et demi je n’ai manqué d’alerter, de dire que tel chemin ne correspond pas à notre intérêt et à l’intérêt de la cause. On ne m’a pas écouté.

Pour les élections de 2015, j’ai dit et répété. Je salue l’ensemble des militants de l’UFDG et l’ensemble des communautés nationales de la Guinée d’avoir refusé qu’il y ait une crise postélectorale sanglante au lendemain du 11 octobre 2015. Parce qu’il faut que la politique soit réhabilitée. La politique c’est l’intérêt des populations, l’intérêt national. Ce n’est pas seulement une ambition personnelle. Une ambition personnelle au dessus de l’intérêt national, ça devient du cynisme et de la dictature. Dans ce combat, nous nous battrons pour qu’il y ait une réelle démocratie en Guinée.

C’est la raison pour laquelle on a crée l’OGDH, on a crée l’UFDG, c’est la raison pour laquelle on se bat pour qu’il y ait une réelle démocratie à l’intérieur de l’UFDG. J’aurais pu faire comme tant d’autres dirigeants. En disant : c’est moi qui ait crée, quiconque veut n’a qu’à se mettre derrière moi. Je ne l’ai pas fait. J’ai privilégié l’intérêt de la cause nationale pour que l’UFDG grandisse, se rassemble et s’élargisse. D’où l’arrivée de Bâ Mamadou, d’où l’arrivée de Saliou Bella, d’où l’arrivée d’El hadj Cellou Dalein Diallo (ndlr, Président actuel du parti).

Qui peut me parler d’unité ? Je suis l’incarnation de l’unité qui a fait de l’UFDG ce qu’elle est aujourd’hui. Peut-on parler d’unité lorsque Mamadou Barry a été exclu de l’UFDG?

Je dis et je répète que l’UFDG sera unie. Pourquoi ? Parce que la mémoire des morts nous impose l’unité. Parce que l’avenir de la Guinée dépend de l’unité au sein de l’UFDG. Mais l’unité signifie avant tout, une justice, une clairvoyance des politiques, des positions justes par rapport à l’intérêt national. L’unité ne veut pas dire ce que je veux ou de ce qu’El hadj Cellou veut. Donc, si nous voulons l’unité, nous devons travailler à ce que cela soit une réalité. Que les injures, que les calomnies, que les mensonges qui sont dans nos rangs cessent. Ils vont dans le sens de la destruction de l’Unité. Ceux qui font ça jouent contre l’unité de l’UFDG. Ceux qui insultent, racontent des mensonges contre les militants, contre un ou des dirigeants de l’UFDG vont dans le sens de la désunion de l’UFDG. Ce sont des ennemis de l’UFDG. Notre avenir c’est l’UFDG. Pour que l’UFDG soit conforme à notre espérance, je me battrai corps et âme dans ce sens’’, promet-t-il.

Avant d’être recadré par Cellou Dalein Diallo

Nous y reviendrons

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire