Guinée: IC transport, un mauvais payeur (voir documents)

40

Conakry- l’affaire remonte en 2012, la société dénommée IC transport par l’entremise de Mariama Camara, payeuse, a contracté une dette de 42 millions 170 mille francs guinéens au près d’un opérateur économique guinéen du nom de Mamadou Moustapha Bah, représentant le prix des manteaux, râteaux, gilets, masques à poussière, et gants, livrés sans payer (voir images). Face au refus de cette société de s’acquitter, le fournisseur a traduit en justice le PDG et la payeuse pour abus de confiance.

Malgré le verdict du tribunal de kaloum, demandant à la société de payer la créance, et en dépit des multiples engagements pris par cette dernière de régler la totalité du montant, elle reste devoir à ce jour au fournisseur la somme de 16 millions 170 mille francs guinéens.

Le fournisseur qui a interpellé notre rédaction, dénonce le manque de sérieux de la société et de ses dirigeants. Les documents en mains, il laisse éclater sa colère: ‘’ ils ont fait perdre mon argent. Imaginez depuis 2012, ça fait 4 ans, bientôt cinq ans maintenant, je ne suis pas entré en possession de mon argent. Chaque fois que je viens ici on me donne un autre rendez-vous avec document à l’appui. Mais tout cela n’est pas respecté. Ils ont l’argent mais ils refusent de me payer’’, dit-il sous un ton menaçant.

Agacé par les va-et-vient dont-il subi, Moustapha a décidé d’enclencher une nouvelle procédure contre cette fois-ci la payeuse qui avait fait la commande. Une nouvelle plainte a été déposée ce jeudi 29 décembre 2016.

Quand au PDG, Ibrahima Camara, il se trouverait aux Etats Unis avec sa famille.

Nos tentatives pour avoir la version de la société incriminée sont restées vaines. Le PDG adjoint, Ahmed Magassouba nous a fait savoir en off qu’il est exaspéré par les dettes de son patron. Il menace lui-même de quitter la société face aux multiples problèmes qu’elle ne cessent de drainer derrière elle.

Vous trouverez ci-joints quelques documents illustratifs.

?

?

?

?

?

Affaire à suivre….

Maladho Barry pour Afrinews




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *