Guinée: décrié, le ministre Ibrahima Kourouma prend une décision exceptionnelle…

163

Conakry- Face à la fronde des élèves dans les différents établissements scolaires du pays suite au manque criard d’enseignants dans les salles de classe, le gouvernement vient de prendre une mesure exceptionnelle, a appris Afrinews.org

Depuis la semaine dernière, les élèves qui ne reçoivent plus certains cours par l’absence des professeurs dans les salles de classe manifestent à Conakry comme à l’intérieur du pays. Tout a commencé au centre administratif à kaloum la semaine dernière. Et ce lundi, c’était les élèves du primaire-collège Bellevue Tito de battre le pavé. Ils ont attaqué d’autres écoles avec des jets de pierres pour contraindre ces derniers à rejoindre leur mouvement.

Même situation, ce mardi à Dubreka. Ce mercredi, les activités ont été paralysées à Timbo dans Mamou où là aussi les élèves ont manifesté violemment.

Partout les slogans sont les mêmes: ‘’Ibrahima kourouma zéro’’ ; ‘’Ibrahima Kourouma démissionne’’, ‘’nous voulons des enseignants’’….

Cette situation serait due à l’échec des enseignements contractuels et vacataires au dernier concours de recrutement organisé par le Ministère de la Fonction Publique, de la Reforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration (MFP-REMA), alors qu’ils ont dispensé des cours pendant plusieurs années.

Pour tuer ce mouvement, le gouvernement vient d’accorder un congé anticipé aux élèves du pré-universitaire et aux étudiants de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Selon un communiqué conjoint de ces deux chefs de départements, il est demandé aux élèves du pré-universitaire et aux étudiants de l’enseignement technique de rester à la maison du 1er au 12 février 2017.

Entre temps, les professeurs admis au concours de recrutement à la fonction publique ont été priés de rejoindre le plutôt que possible leurs lieux d’affectations.

Maladho Barry pour Afrinews




Laisser un commentaire