Guinée: un coupeur de route tué par une foule en colère à Lola

59

Un présumé coupeur de route a été tué, mardi, 05 juillet 2016, dans la sous-préfecture de Gama-Béréma, préfecture de Lola, par une foule en colère pour avoir tenté de tuer un conducteur de mototaxi, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP dans la localité.

Le conducteur de mototaxi, Sonomou Sinéporo a été déplacé par une cliente avant de tomber sur ce présumé coupeur de route qui a tenté de lui hotter la vie. Mais grâce au courage du motard, le criminel n’a pas pu résister à la réplique du taximan.

C’était le jour du marché hebdomadaire du district de Guélémata dans la sous-préfecture de Gama-Béréma. Là, des moto-taximen ont profité de l’occasion pour transporter des passagers.

Ainsi, le jeune Sonomou Sinéporo, âgé d’une vingtaine d’années, après avoir déposé des clientes à Gonota-Gbokoré, à son retour pour un départ à Lola, rencontre un citoyen entre l’artère Garassou et Gimpo, croyant à faire avec un bon passager. Celui-ci lui demande de l’aider à transporter son sac de manioc pour la sous-préfecture de Gama-Béréma. Proposition accordée par le jeune Sinéporo, sans assez de discussion.

Par contre, ceci était un piège au moment où le jeune cherchait à garer sa moto, le coupeur de route le menace de mort, en l’obligeant à lui remettre les clés de la moto. Une lutte sans merci s’engage entre ces deux citoyens. A l’aide d’un couteau, le présumé criminel tente de percer le conducteur de la moto qui réussi à se défendre en retirant le couteau de son agresseur.

Cette fois-ci, les choses ont changé et l’agressé a pris le dessus en blessant grièvement le coupeur de route qui a enfin abandonné la partie et pris la tangente.

Le jeune taximan, blessé légèrement à la main, a pu appeler ses collègues pour un secours et informer les responsables de la sous-préfecture, de son aventure.

Le coupeur de route, quant à lui, ne pouvant plus supporté le saignement de ses blessures, était obligé de sortir de la brousse se présenter aux responsables du village Gimpo avant d’être urgemment transporté à l’Hôpital sous-préfectorale pour des soins intensifs.

A l’annonce, certains ne voulait se faire conter l’histoire. Une foule en colère a suivi les traces du criminel jusqu’à le tuer.

A rappeler, que le 18 juin 2016, un conducteur de mototaxi a été froidement assassiné par des inconnus dans la préfecture.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *