Guinée: un colonel de l’armée sème la terreur dans une ville, plusieurs dégâts enregistrés

63

Conakry- La ville de Mali, une préfecture frontalière avec le Sénégal, a été secouée ce vendredi 17 juin par des violences d’une extrême rareté. A l’origine, la bastonnade d’un citoyen par des éléments de la garde du commandant de la zone militaire a provoqué un soulèvement populaire, a appris Afrinews.org

Selon nos informations, le cortège d’Issa Camara a rencontré tôt ce matin sur son passage un chauffeur d’une voiture dans une rue étroite paniqué, il n’aurait pas pu bien garer son engin roulant. Cela a provoqué la colère des gardes rapprochés de l’ex-membre du CNDD qui se seraient descendus de leur véhicule pour tendre le chauffeur sur le capot et l’administrer des coups violents.

Choquées par l’attitude des agents sous l’œil du commandant qui n’a pas agit pour faire arrêter cette bavure de ses hommes, les populations se sont révoltées. Tout d’abord, elles se sont déplacées vers la préfecture pour exiger de l’autorité le départ du colonel Issa Camara et de ses hommes de Mali.

En suite, elles ont interrompu la circulation. En saccageant tous véhicule de passage.

En réponse, les militaires ont été déployés dans les différents axes de la ville. C’est ainsi que les tirs de sommation ont commencé. Plusieurs habitants de la ville paniqués ont préféré se cacher en brousse.

Conséquence, la prière du vendredi n’a pas pu être effectuée dans les différentes mosquées. Le commerce est resté fermé durant toute la journée.

On nous rapporte qu’il y aurait eu de nombreux blessés graves dont deux par balles mais au moment où nous publions cet article, aucun bilan officiel n’était disponible. Les autorités s’activaient à ramener le calme dans la cité.

A suivre….

Maladho Barry pour Afrinews

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *