Guinée: ces leaders d’opinion qui dérangent le RPG arc en ciel

36

Conakry- les différentes sorties médiatiques de ces derniers temps de l’artiste Reggaman, Elie Kamano, du député Ousmane Gaoual Diallo et du vice-président de l’UFDG, Bah Oury font remuer le parti au pouvoir au point que le parti d’Alpha Condé a fait une déclaration accusant ces derniers de fomenter ‘’un plan machiavélique’’ visant à renverser le régime en place, a appris votre quotidien en ligne Afrinews.org

Voici l’intégralité de cette déclaration:

La cellule de communication du RPG Arc-en-ciel observe depuis un temps, le recours par certains acteurs politiques à des comportements et propos qui n’honorent pas notre jeune démocratie.

En effet, dans un système démocratique comme le nôtre, la référence suprême reste et demeure le peuple. C’est à juste raison que dans notre loi fondamentale, il est disposé clairement en son article 1er, alinéa 09 que : « … son principe est (ndlr : la Guinée) : GOUVERNEMENT DU PEUPLE PAR
LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE …».

Ce faisant, pour gouverner prochainement le vaillant peuple du 28 septembre 1958, le passage obligé, demeure la voie du suffrage populaire au biais d’un vote, où l’heureux élu reçoit mandat de gouverner.

Par ailleurs, c’est avec indignation et honte que nous assistons à présent, à la mise en œuvre d’un plan machiavélique conçu par des groupuscules égarés visant à déstabiliser et renverser le régime du Professeur Alpha CONDE, premier Président démocratique élu de la Guinée.

Les sorties intempestives suivies de déclarations belliqueuses, incitant à la haine et faisant appel à l’insurrection, ne sont-elles pas la face cachée d’une volonté délibérée d’une poignée d’individus indignes et apatrides cherchant éperdument à remettre en cause les précieux et nombreux acquis du changement fruits d’un effort collectif et individuel de tous et de chacun obtenus sous la gouvernance du Professeur Alpha CONDE ‘

Le Sieur Ousmane Gaoual DIALLO (véritable marionnette du leader de l’UFDG) et ses acolytes, doivent savoir une seule chose, ils ne survivront pas à la chienlit qu’ils tentent vaille que vaille à instaurer.

Aussi, nous tenons à les rappeler que la jeunesse Guinéenne, dans son entièreté, n’acceptera plus et cela à jamais, comme l’ont fait, le 19 juillet 2011, BAH Oury et compagnons qui ont vainement attenté à la vie de notre très cher Président de la République. Le peuple est désormais débout et vigilant.

Nous lançons, ici, un appel pressant à tous les officiers de police judiciaire afin de traquer ce lugubre personnage qui, on ne peut plus claire, devient une menace contre la paix et la quiétude sociale. Parce qu’il est entré en conflit avec nos lois et règlements.

En tout état de cause, Proclamer publiquement le renversement d’un chef d’Etat démocratiquement élu et en exercice, est une atteinte grave à la sûreté de l’Etat. Ceci, ne rentre dans aucun cas de libertés reconnues aux citoyens, fut-il député, c’est plutôt commettre à ciel ouvert, une infraction pénale.

NB : pour les preuves, les bandes sonores de son appel à l’insurrection populaire existent dans les archives de la radio Horizon FM, qui est prête, à les remettre au premier requérant.

Une telle démarche aurait pour avantage, nous en sommes convaincus, d’apporter du grain à moudre au moulin de tous ces individus mal intentionnés.

Aussi, très malheureusement, nous venons de constater qu’au nombre de ces groupuscules, il est à noter la présence en leur sein, l’artiste en herbe : Elie KAMANO.

Ce pauvre jeune déscolarisé, n’est-il pas lui-même, un rebus du système éducatif (avec son niveau post primaire) que ces gouvernements précédents sous la houlette d’anciens premiers ministres (qu’il courtise pour des jetons) ont inséminé dans notre société. Ne vient-il pas de déchirer ou de brûler (inconsciemment) aujourd’hui pour des miettes, son joli manteau d’artiste’

Enfin, nous demandons au vaillant peuple de Guinée, plus de sérénité et de vigilance.
Invitons par la même occasion, les jeunes et les femmes de Guinée, à ne pas accorder du crédit à ces égarés qui ne souhaitent que plonger notre très chère patrie dans le chaos et la désolation.

Vive le Président de la République, le Professeur Alpha CONDE !

Vive le changement !

Vive la paix !

Conakry, le 04 juin 2014




Laisser un commentaire