Guinée: ça sent mauvais à l’Office Guinéenne de Publicité

189

Conakry- Depuis quelques jours, une décision du conseil d’administration de l’OGP fait remuer les langues dans la cité. En premier lieu les patrons des agences de publicité. Ils dénoncent le doublement des tarifs pour l’obtention de la licence d’agrément, a appris Afrinews.org

Dans une communication faite ce mercredi, l’Union Nationale des Agences et Régies Publicitaires de Guinée dit rejeter la première résolution du Conseil d’administration quant à l’augmentation des tarifs sur l’obtention de la licence d’agrément qui passe désormais de 20 à 40 millions de Francs Guinéens.

Pour ce faire entendre, ils projettent un sit-in le lundi 06 mars 2017 devant les locaux de l’OGP à Kaloum, centre ville.

Deux responsables de l’OGP sont accusés par les protestataires d’être à la base de la violation du décret du président de la république. Il s’agit du directeur général, Paul Moussa Diawara et du président du conseil d’administration, le ministre Sanoussy Bantama Sow. Selon eux, le Conseil d’Administration est composé de 11 membres dont l’un est issu des agences de publicité, ce qui n’est pas le cas à ce jour, dénoncent-ils.

Du côté de l’OGP et du département de tutelle (la communication), aucune réaction officielle.

A suivre….

Maladho Barry pour Afrinews




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *