Guinée: à peine démarré, le dialogue politique capote déjà

65

Conakry- le dialogue politique inter-guinéen connait des couacs depuis ce samedi 20 juin, la commission électorale nationale indépendante (CENI) qui était censée valider le consensus par rapport à l’annulation du chronogramme électoral dans son volet élections communales tarde à prendre l’acte. Ce qui radicalise l’opposition et amener le président du cadre du dialogue à suspendre les travaux jusqu’au lundi, a appris Afrinews.org
Selon des indiscrétions, la délégation de la CENI au dialogue n’a pas réussie à convaincre tous les commissaires de l’institution alors qu’elle s’était engagée dans ce sens lors de la première journée.
Le ministre Me Cheik Sacko a promis de rester en contact avec tous les acteurs pourvu que le lundi les discussions puissent se poursuivre à partir de 14h, a-t-il déclaré. Ce qui fait dire implicitement qu’il s’impliquera au près de la CENI pour qu’elle avalise le consensus obtenu en présence de toutes les parties.
Les élections locales étaient prévues en mars 2016. Désormais, il appartient aux acteurs concernés par le processus électoral de trouver un compromis quant à la date d’organisation de ces élections. Les dernières remontent en 2005.
Mariam Diallo pour Afrinews
+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *