Gouvernance en Guinée: le président Alpha Condé fait son mea-culpa

117

Conakry- Après cinq ans passés à la tête de la Guinée, le président Alpha Condé a reconnu l’une de ses erreurs dans le choix de ses collaborateurs pour la gestion administrative du pays. Au cours d’un meeting ce samedi, le vainqueur annoncé du scrutin du 11 octobre a promis de remédier à cette situation, a appris Afrinews.org

Longtemps critiqué pour sa nomination des cadres sur la base ethnique ou régionaliste. Alpha Condé est passé aux aveux avant de promettre d’y mettre fin:

‘’Je vais à présent nommer des cadres compétents, qu’ils soient Soussou, Malinké, Peulh ou Guerzé, je ne nommeraisque des personnes compétentes pour faire avancer le pays’’, s’est-il fait acclamer au siège de son parti à Conakry

En 2010, après son avènement à la tête du pays, le chef de l’Etat avait octroyé la primature à la basse côte avec la nomination de Mohamed Said Fofana comme premier ministre. Le poste de président de l’assemblée nationale est revenu à la Guinée Forestière, le conseil économique et social à la moyenne Guinée. Le reste de son gouvernement nommé sur la base des mêmes critères. La compétence a été mise de côté.

Mariam Diallo pour Afrinews




Laisser un commentaire