Fusillade au Texas: des révelations sur le tireur

21

La police américaine a exclu ce soir le mobile terroriste pour expliquer la tuerie dans une église au Texas dimanche matin. Selon les premiers éléments de l’enquête, le tireur de 26 ans avait un contentieux avec son ex-belle famille.

L’enquête progresse pour déterminer les raisons qui ont pu motiver la terrible tuerie qui a eu lieu dimanche matin à la First Baptist Church, à Sutherland Springs, à une soixantaine de kilomètres à l’est de la ville de San Antonio. Ce lundi soir, la police américaine retient la piste familiale, évoquant notamment un différend entre le tireur et sa belle-mère qui fréquentait régulièrement cette église mais n’était pas présente à la messe ce dimanche.

Un coup de téléphone à son père

Autre révélation de la police américaine ce soir : pris en chasse par un homme armé qui l’a mis en fuite, le tireur aurait téléphoné à son père, l’informant notamment de sa blessure.

Il a été retrouvé mort peu après au volant de sa voiture et la police pense qu’il s’est suicidé.

Devin Patrick Kelley a ouvert le feu dans une église du Texas, tuant 26 personnes qui assistaient à un service religieux dans cet Etat du sud des Etats-Unis. Les victimes sont âgées de 18 mois à 72 ans selon la police. Parmi elles, la fille du pasteur, qui n’avait que 14 ans.

Un ancien militaire, membre de la US Air Force

Le tireur, un homme blanc de 26 ans était armé d’un fusil d’assaut semi-automatique. Il était vêtu d’un gilet pare-balles et d’un vêtement tactique noir.

L’homme serait un ancien militaire. Membre de la US Air Force, l’armée de l’air, il aurait été mis aux arrêts pendant un an avant d’être renvoyé. Il avait été jugé par une cour martiale, en 2012, pour avoir battu sa femme et son enfant.

Donald Trump, qui se trouve au Japon dans le cadre d’une tournée de 12 jours en Asie, a indiqué qu’il suivait la situation de près.

“Cet acte infâme s’est produit alors que les victimes et leurs famille se trouvaient dans leur lieu de culte sacré”, a déclaré le président des Etats-Unis. “A travers nos larmes et notre tristesse, nous restons fermes, oh, si fermes.”

Il y a un peu plus d’un mois, les Etats-Unis ont été endeuillés par la tuerie la plus meurtrière de leur histoire. Cinquante huit personnes qui assistaient à un concert de musique country en plein air à Las Vegas ont été tuées par un retraité.

M6info




Laisser un commentaire