Délestages en électricité: les manifestations de colère se propagent à Conakry

42

Comme c’est le cas depuis plusieurs jours, Conakry continue à être secoué par des manifestations de rue contre le manque d’électricité. En ce mercredi, des jeunes de la T8 (transversale 8) sur la route Sonfonia-Cimenterie, Koloma-Bambeto et Simbaya Gare-Cosa ont fait parler d’eux. Remontés contre le manque de courant dans ces quartiers de la haute banlieue, ils ont bloqué la route et érigé des barricades pendant un moment.

La crise d’électricité touche actuellement une grande partie de la capitale guinéenne. Du jour au lendemain des quartiers passent par des manifestations de rue pour exiger le retour du courant dans les habitations. A la T8, tout était au ralenti ce matin. Des jeunes avec pour slogan “ramenez-nous le courant” ont envahi la chaussé et rendu la circulation quasiment impossible sur le tronçon Cimenterie-Sonfonia durant plusieurs minutes. Même situation entre Cosa et Hamdallaye. Ce qui a obligé les automobilistes à se rabattre sur l’autoroute Fidel Castro créant un énorme embouteillage.

Le manque d’électricité est d’actualité un peu partout dans la ville de Conakry. Sur le terrain, ses conséquences commencent déjà à se constater. Au compte de la nouvelle année en cours, c’est le quartier “Cosa” qui a connu les premières manifestations de rue contre la desserte en électricité. Depuis lors, d’autres quartiers de Conakry emboitent peu à peu le pas.

Quant aux autorités, elles continuent à expliquer l’origine de la situation mais en vain. Pour preuve, la population intensifie la pression pour avoir le courant. Ce qui donne un signe que les guinéens ne trouvent plus supportable le fait de renouer avec l’obscurité.

Maladho Barry pour afrinews
Redaction: ++224 622 449 966
redafrinews@gmaill.com




Laisser un commentaire