Le décret anti immigration de Donald Trump approuvé par la cour suprême

41

Longtemps au cœur d’une bataille judiciaire entre le chef de la maison blanche et les tribunaux américains, le décret anti immigration de Donald Trump a été finalement validé par la cour suprême. Une décision qui soulage le président américain. C’était une initiative à laquelle il tenait fermement. Sans relâche, il l’a suivie jusqu’à l’obtention d’une satisfaction.

Ce décret anti immigration vise les ressortissants d’un certains nombre de pays tels que le Yémen, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Tchad. La suspension de délivrance de visa d’entrée sur le territoire américain à des personnes en provenance de l’un de ces pays évoqués est pour Donald Trump une manière de mettre les États-Unis en sécurité contre le terrorisme. Une mesure qui s’étendra sur une période de trois mois. Pour arriver à ce résultat, Donald Trump a du fournir assez d’efforts. A plusieurs fois, des juges ont bloqué son décret anti immigration parce-que supposé anormal. Mais attaché à ce projet, il n’a pas rebroussé chemin. Après une longue attente, Donald Trump obtient gain de cause. La cour suprême américaine valide l’initiative. Dans les pays concernés par cette restriction des visas d’entrée aux États-Unis, la colère contre Donald Trump s’intensifie. La mesure y est perçue comme un acte racial contre le monde musulman. Une réaction justifiée par le fait que les pays sur lesquels le décret anti immigration va s’appliquer sont majoritairement musulmans.

Cette décision de la cour suprême américaine n’entre pas toute suite en vigueur. Pour cause, elle n’est pas à l’heure actuelle définitive. Ce qui laisse à dire que son application nécessite un peu de temps.

Par Afrinews.org
redafrinews@gmail.com




Laisser un commentaire