Crise interne à l’UFDG: à quel jeu se livre Fodé Oussou Fofana ?

137

Conakry- Les menaces sont claires même si, personne n’est directement indexée par ce vice-président du principal parti de l’opposition. Ce samedi en meeting, Fodé Oussou Fofana a laissé entendre que l’UFDG ne va plus tolérer l’indiscipline au sein de sa formation politique, a appris Afrinews.org

‘’La direction de l’UFDG ne tolérera aucune indiscipline au sein du parti. Cela doit être valable, pas pour les militants seulement, mais c’est valable pour tous les responsables, de la base au sommet, qui que tu sois, quelle que soit la fonction que tu occupes. Si tu ne respectes pas le règlement intérieur et les statuts du parti, nous te mettrons au dehors’’, insiste à plusieurs reprises dans son discours le président du groupe parlementaire des libéraux démocrates à l’assemblée nationale.

Selon ce proche collaborateur de Cellou Dalein Diallo, Feu Bâ Mamadou (paix à son âme) a bien fait de choisir à la tête de l’UFDG, l’actuel président. Car dit-il, il a fait de l’UFDG le plus grand parti de la Guinée.

Ces derniers temps, le camp du premier vice-président en exil, Bah Oury et celui du président du parti et candidat malheureux aux présidentielles de 2010 et 2015 se livrent à des attaques répétées via medias interposés.

Les partisans de l’ancien ministre de la réconciliation nationale sous feu Général Lansana Conté réclament ouvertement au patron du parti de tirer les leçons de ses échecs consécutifs et de rendre le tablier. Alors que ces derniers, soupçonnent, son vice-président de se rapprocher du président Alpha Condé dans le seul but de diviser le parti.

Des sanctions allant de la suspension à l’exclusion ont été prises à l’encontre des personnes supposées être proches de Bah Oury. Mamadou Barry, ex attaché de presse de Dalein exclu, le fédéral d’Allemagne et celui de la France suspendus pour leurs prises de positon en faveur du départ de l’ancien premier ministre.

S’achemine-t-on vers l’implosion de la première force politique de l’opposition ? Tout porte à le croire. Ces menaces de Fodé Oussou laissent présager une action à l’encontre du fondateur du parti.

Mais l’avenir nous édifiera.

Abdoulaye Maci Bah pour Afrinews

+224 622 44 99 66




Laisser un commentaire