Crise de carte d’identité en Guinée: les citoyens ne savent plus à quel saint se vouer

123

Conakry- Depuis quelques mois, l’Etat guinéen ne délivre pas de carte d’identité nationale. Cette situation qui perdure n’est pas sans conséquences. La police et la gendarmerie profitent de cette occasion pour se remplir les poches dans les différents axes routiers, a constaté un journaliste de votre quotidien en ligne Afrinews.org

Officiellement, les autorités disent que cette crise est due à un retard dans l’octroi du marché à la société qui aura en charge de délivrer ce document ‘’sécurisé’’.

Dans le souci de lutter contre la fraude, l’Etat veut imposer aux citoyens le système biométrique. Ce qui voudra dire que chaque demandeur doit se présenter physiquement pour remplir les formalités.

Par le passé, des personnes peuvent rester à l’étranger et se faire confectionner des pièces d’identités par des tierces personnes. Cet état de fait avait fait que des étrangers pouvaient se faire passer comme des guinéens.

Si ces mesures sont appréciées par les populations, le retard dans l’acquisition de ce document constitue un handicap majeur.

Bien qu’étant informé de la situation, les services de sécurité saisissent de cette opportunité pour arnaquer les usagers de la route dans les différents axes routiers de la capitale et à l’intérieur du pays.

Au niveau de chaque barrage, celui qui ne présente pas une pièce d’identité va devoir s’acquitter un montant de 5000 gnf, nous a-t-on raconter.

Autre fait, à l’approche de chaque élection, la délivrance des cartes d’identités nationales est bloquée pour des raisons non justifiés. Est-ce le cas avec la dernière présidentielle ? Rien n’est moins sûr.

Ibrahima sory Diallo pour Afrinews

+224 664-98-16-59




Laisser un commentaire