Côte d’Ivoire: Pascal Affi N’Guessan félicite Alassane Ouattara pour sa victoire

112

Pascal Affi N’guessan, président du FPI, a pris acte de la victoire d’Alassane Dramane Ouattara à la présidentielle de dimanche et lui a adressé ses félicitations lors d’une conférence de presse ce mercredi.

Après la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 25 octobre, Pascal Affi N’Guessan, le candidat du Front populaire ivoirien (FPI) a courageusement reconnu sa défaite et a félicité Alassane Ouattara, le candidat du RHDP, son adversaire immédiat victorieux dès le premier tour.

Les chiffres de la Commission électorale indépendante (CEI) « indiquent que le candidat Alassane Ouattara a remporté l’élection présidentielle. Je prends acte de ce résultat et je lui adresse mes félicitations », a déclaré à la presse mercredi 28 octobre Pascal Affi N’Guessan, qui a obtenu 9,29% des suffrages, loin derrière Alassane Ouattara, réélu avec près de 84% des voix.

« Absence de liberté »

« Les résultats affichés et les scores des candidats dans les différentes régions dressent le tableau d’un pays encore sous le traumatisme de la guerre », a-t-il jugé.

Pour Pascal Affi N’Guessan, « les taux de participation record de 80 à 100% dans les zones encore récemment occupées par la rébellion de 2002 où le candidat du RHDP réalise des scores avoisinant les 100%  n’est pas un signe de santé démocratique mais plutôt la traduction d’une prise en otage et de l’absence de la liberté d’expression dans ces régions ».

Pascal Affi N’Guessan a dénoncé l’abstention dans les zones ayant subi les affres de la crise postélectorale de 2010 à 2011 et où les populations se sentent repliées sur elles-mêmes. « Le scrutin révèle que la Côte d’Ivoire est encore en crise, qu’elle demeure toujours divisée », a-t-il estimé. Puis de conclure : les Ivoiriens « tiennent à la paix et à la démocratie », tout comme « au changement des hommes et à la gestion du pays ».

Par jeuneafrique




Laisser un commentaire