Côte d’Ivoire: le « FPI » boycotte

77

En Côte d’ivoire, une faction du Front Populaire Ivoirien (Fpi), le parti fondé par Laurent Gbagbo, exhorte ses militants à boycotter les élections présidentielles.

Dans un communiqué, Boubacar Koné, 1er secrétaire général adjoint et porte-parole par intérim, estime que ce scrutin est inopportun.

Le Fpi prévient qu’il utilisera tous les moyens légaux pour s’opposer à l’organisation et la tenue des élections tant que ses revendications ne seront pas prises en compte, soutient le texte.

Le Fpi demande notamment la libération de l’ancien président, Laurent Gbagbo, détenu par la CPI, et de ses partisans incarcérés en Côte d’Ivoire ou encore la modification de la composition de la commission électorale.

Le FPI se déchire depuis des mois.

Mais la justice a décidé que cette branche du FPI était illégale et que Pascal Affi Nguessan est officiellement l’unique président du FPI.

Le 25 octobre prochain, la Côte d’Ivoire ira aux élections présidentielles pour lesquelles six candidats dont le chef de l’Etat sortant, Alassane Ouattara, ont déjà déposé leur dossier de candidature à la Commission électorale indépendante (CEI) où est attendu, jeudi, le candidat Pascal Affi N’guessan du FPI pour le dépôt de son dossier.

BBC afrique




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *