Adoption du cadre d’investissement de Rio Tinto: l’opposition brille par son absence

29

Conakry- La loi portant ratification du cadre d’investissement de Rio Tinto sur le mont Simandou a été adoptée ce samedi 14 juin, par l’assemblée nationale. C’était à l’occasion d’une plénière organisée en l’absence de l’opposition parlementaire a appris Afrinews.org.

Au cours de l’adoption de cette loi, le Président de l’assemblée Nationale Claude Kory Kondiano a regretté l’absence des députés de l’opposition à la séance plénière malgré les multiples efforts fournis pour leur faire revenir à l’hémicycle. «J’ai le regret de constater l’absence de nos collègues de l’opposition. J’ai pour ma part fait tous ce que je pouvais pour les faire comprendre que sur certains points, ils défendent leurs droits, ils ont raisons mais, ces points sur lesquels ils ont entrain de se battre relève du pouvoir exécutif avec lequel ils vont pouvoir discuter. Il faut qu’ils acceptent de dialoguer », a déclaré l’honorable Kondiano.

A en croire le Président de l’assemblée nationale, à la veuille du plénière, il a parlé à certains de ses collègues de l’opposition pour les faire revenir à la raison mais en vain. Et ceux-là ont brillé par leur absence. «Tous ceux à qui j’ai parlé personnellement y compris Cellou Dalein le président de l’UFDG, je leurs ais dit que nous sommes disposé à discuter avec eux tous les points qui concernent notre institution. Il faut donc qu’ils viennent », soutient le président.

Parlant de certains points qui sont à leur niveau, Claude Kory Kondiano a rassuré en ces termes : « Ils ont demandé le programme du code électoral, nous l’avons fait et on leur a demandé de nous indiqués tous les points faible de cette loi afin que nous travaillons ensemble pour essayer d’en améliorer le contenu. Nous avons accepté de programmer à leur demande la loi sur la CENI. C’est ce qui est à notre niveau, nous ne pouvions pas donner plus. Mais nous leurs avons dit qu’une fois ici après l’adoption de cette loi, on va voter une résolution à travers laquelle nous allons interpeller l’exécutif».

Plus loin, l’honorable Kondiano a déclaré qu’il espère que son appel sera entendu et que ses collègues finiront par revenir à l’hémicycle pour discuter du code électoral et de la loi sur la CENI.

Ibrahima Sory Bah pour Afrinews
00224 664 644 895




Laisser un commentaire